fbpx
Les Aliments Ultra-transformé

Les aliments transformés, rendent-ils malade et font grossir ?

Print Friendly, PDF & Email

Les aliments transformés, rendent-ils malade et font grossir ?

Une nouvelle étude publié en 2019, a cherché à savoir si les aliments ultra transformés nous rendaient plus susceptibles de « trop » manger.
Nous savons que les produits légers nous incitent à manger plus, mais les plats cuisinés et les aliments transformés font-ils pareil ?

La réponse est oui.

L’étude à permis de montrer que les participants qui ont mangé des aliments transformés ont mangé plus et pris plus de poids que les participants qui ont mangé des aliments non transformés fabriqués à partir de rien. Même si les deux types de repas bénéficient du même contenu calorique et nutritif.

L’apport en nourriture et en nutriments des participants se calcule en fonction du choix des aliments. Les chercheurs ont constaté que les participants ingurgitant des produits transformés consomment en moyenne 500 calories par jour en plus par rapport à ceux consommant des aliments préparés non transformés.
L’étude permet donc une corrélation non-officiel entre les maladies telles que l’obésité ou le diabète et ces types de produits.
Mais alors, si les individus ont absorbé les mêmes quantités nutritionnelles, pourquoi les aliments transformés font-ils plus grossir ?

Un peu de sucre en plus ?

Le problème des aliments transformés, c’est qu’ils sont pauvres en nutriments sains pour le corps. C’est à dire, que l’on va trouver dans ces aliments du gras, du sel et du sucre à foison. Ils contiennent aussi moins de fibres ou protéines essentielles pour le corps humain.

Les produits se voient rajouter du sel, des matières grasses, du sucre, beaucoup de conservateurs, des colorants, des exhausteurs de goût, etc… D’où la naissance de la catégorie NOVA. Mise en place par des chercheurs brésilien, elle indique que les produits sont modifiés.

On considère qu’un produit est transformé dès le rajout de plus 5 ingrédients. Pour en trouver, pas besoin de chercher très loin puisqu’on estime aujourd’hui que plus de 50 % des grandes surfaces possèdent des produits de cette catégorie. Par exemple, la pâte à tartiner Nutella et les céréales pour les enfants font partis des produits ultra-transformés.

Un aliment est décrit comme « peu traité » lorsqu’il contient moins d’ingrédients rajouté. On parle des produits congelés tels que les haricots verts, les produits sous vide ou déjà cuits, si aucun rajout n’a été fait.

Même si aucune étude n’associe pour l’instant la consommation d’aliments transformés et le développement de maladies, les chercheurs recommandent que ces produits s’étudient plus en détail. De plus, les scientifiques invitent les gouvernements à faire plus attention à ces produits. Au Brésil on recommande à la population de limiter la consommation de nourriture transformée.

En attendant de plus amples recherches sur le sujet, Healthymood vous invite à cuisiner pour minimiser la présence des produits transformés dans votre alimentation, et limiter ainsi les risques de maladie sur vous et votre entourage.

Vous trouverez ici , de nombreuses de recettes pour toute la semaine

Pour en savoir plus sur Nova 
L’article sur l’étude des produits transformés

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher