skip to Main Content
Le Syndrome De L’intestin Irritable, Qu’est-ce Que C’est ?

Le syndrome de l’intestin irritable, qu’est-ce que c’est ?

Print Friendly, PDF & Email

Syndrome de l’intestin irritable : causes, symptômes et solutions

Le syndrome de l’intestin irritable (SII) est un trouble courant qui affecte le gros intestin. Les signes et symptômes comprennent des crampes, des douleurs abdominales, des ballonnements, des gaz et de la diarrhée ou de la constipation, ou les deux. Le syndrome de l’intestin irritable est une maladie chronique que vous devrez gérer à long terme.

Seul un petit nombre de personnes atteintes du SII présentent des signes et des symptômes graves. Certaines personnes peuvent contrôler leurs symptômes en gérant leur alimentation, leur mode de vie et leur stress. Les symptômes plus graves peuvent être traités avec des médicaments et des conseils de professionnels.

Le SII n’entraîne pas de modifications du tissu intestinal et n’augmente pas votre risque de cancer colorectal.

Symptômes

Les signes et symptômes du SII varient mais sont généralement présents pendant une longue période. Les plus courants sont:

  • Changements dans la fréquence à laquelle vous allez à la selle
  • Changements dans l’apparence des selles
  • Douleurs abdominales, crampes ou ballonnements liés à la selle

D’autres symptômes qui sont souvent liés comprennent des ballonnements, une augmentation des gaz ou du mucus dans les selles.

Les causes du syndrome de l’intestin irritable

La cause précise du SII n’est pas connue. Les facteurs qui semblent jouer un rôle comprennent :

  1. Contractions musculaires dans l’intestin. Les parois des intestins sont tapissées de couches de muscles qui se contractent en déplaçant les aliments dans votre tube digestif. Les contractions qui sont plus fortes et durent plus longtemps que la normale peuvent provoquer des gaz, des ballonnements et de la diarrhée. De faibles contractions intestinales peuvent ralentir le passage des aliments et conduire à des selles dures et sèches.
  2. Système nerveux. Des anomalies des nerfs de votre système digestif peuvent vous faire ressentir un inconfort plus important que la normale lorsque votre abdomen se détend des gaz ou des selles. Des signaux mal coordonnés entre le cerveau et les intestins peuvent amener votre corps à réagir de manière excessive aux changements qui se produisent normalement dans le processus digestif, entraînant des douleurs, de la diarrhée ou de la constipation.
  3. Infection sévère. Le SII peut se développer après une grave crise de diarrhée (gastro-entérite) causée par une bactérie ou un virus. Le SII pourrait également être associé à un surplus de bactéries dans les intestins (prolifération bactérienne).
  4. Stress. Les personnes exposées à des événements stressants, en particulier dans l’enfance, ont tendance à présenter davantage de symptômes du SII.
  5. Changements dans les microbes intestinaux. Les exemples incluent des changements dans les bactéries, les champignons et les virus, qui résident normalement dans les intestins et jouent un rôle clé dans la santé. La recherche indique que les microbes chez les personnes atteintes du SII peuvent différer de ceux des personnes en bonne santé.

Les symptômes du syndrome de l’intestin irritable peuvent être déclenchés par: 

Aliments. Le rôle de l’allergie ou de l’intolérance alimentaire dans le SII n’est pas entièrement compris. Une véritable allergie alimentaire provoque rarement le SII. Mais de nombreuses personnes présentent des symptômes du SII pires lorsqu’elles mangent ou boivent certains aliments ou boissons, notamment le blé, les produits laitiers, les agrumes, les haricots, le chou, le lait et les boissons gazeuses.
Stress. La plupart des personnes atteintes du SII présentent des signes et des symptômes pires ou plus fréquents pendant les périodes de stress accru. Mais si le stress peut aggraver les symptômes, il ne les cause pas.

Comment limiter ses effets ?

Pour les personnes atteintes du syndrome du côlon irritable avec diarrhée, vous vous demandez peut-être si consommer plus de fibres aggravera vos symptômes en augmentant la fréquence ou l’urgence de vos selles.

Les personnes atteintes par ces syndromes peuvent avoir expérimenté un régime riche en fibres et / ou un supplément de fibres et se sont en fait senties plus mal.

Il n’est pas rare que les prestataires de soins de santé recommandent un régime riche en fibres comme thérapie nutritionnelle pour le SII avant la popularité de passer au régime pauvre en FODMAP.

Il est également possible de retrouver des fibres Low FODMAP en poudre à consommer en shaker ou en tant qu’ingrédient de préparations culinaires afin d’augmenter facilement son apport tout en limitant ces risques.

Toutes les fibres résistent à la digestion, mais seules certaines sont fermentescibles. Celles-ci sont plus susceptibles de provoquer des symptômes du SII. Il existe de nombreux aliments riches en fibres et respectueux de l’intestin. Ils peuvent réellement aider à améliorer vos symptômes du SII si vous les choisissez judicieusement.

Ainsi, le syndrome de l’intestin irritable (SII) peut être soulagé voire éviter en adoptant une alimentation adéquate ! 

Vous pouvez retrouver toutes nos recettes saines et les différents régimes spéciaux sur Healthymood ! 

 

close

Recevez votre ebook gratuit !

Une semaine de menu healthy pour prendre soin de son corps tout en se faisant plaisir !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×Close search
Rechercher